histoire du cross de la sabliere

Le cross-country de l’époque moderne du sport français est né dans la région à la fin du XIXè siècle

 

Le premier championnat de France de cross a été organisé le 14 avril 1889 à Bellevue (Meudon). Une trentaine de partants venant de 3 clubs s’opposaient sur une distance d’environ 16 kilomètres.

Le Second National se déroule à Chaville le 20 avril 1890.

 

En 1891, c’est à Ville d’Avray que se dispute le National sur une distance ne dépassant pas 14 kilomètres.

Puis, en 1892 à Garches et en 1893 à Saint-Cloud.

En 1894, l’organisation du championnat de France revient à Chaville. L’organisation de l’épreuve reviendra une dernière fois à Chaville en 1922.

De 1895 à 1900, c’est Ville d’Avray qui a l’honneur d’accueillir le championnat de France. Puis de 1901 à 1905, l’hippodrome de Saint-Cloud est retenu par les organisateurs.

En 1906 et 1907, c’est Meudon qui est choisi pour l’organisation du championnat national.

La première épreuve de cross-country féminin est organisée le dimanche 28 avril 1918 à Chaville. 42 engagées se pressent au départ de la course.

C’est logique que, dans cet environnement naturel, la course pédestre soit un sport privilégié.

 

De 1971 à 1977, à Viroflay, les amateurs de ce sport ont pu participer à la course de la Saint-Jean qui réunissait plusieurs centaines de participants.

A partir de 1977, l’idée de convertir cette course en cross-country a été émise puis concrétisée pour devenir au fil des années une épreuve régionale qui réunit régulièrement plus d’un millier de personnes. Dès son origine, cette manifestation a trouvé un fort soutien populaire.

Le cross de la Sablière a donc été créé en 1977 par l’USM Viroflay et avec le soutien logistique de la Commune. Michel Hamon, Roland Gaignard et Bernard Sérénari (président d’honneur de l’USMV) sont les chevilles ouvrières de cette épreuve.

Puis, plusieurs générations de bénévoles passionnés se sont succédé pour développer et pérenniser cet évènement.

Le cross de la Sablière appartient depuis longtemps au patrimoine sportif de la Ville. Plusieurs générations de viroflaysiens et au-delà y ont participé depuis 40 ans.

Son identité locale forte a fait de ce rendez-vous familial, une parenthèse incontournable pour pratiquer un sport santé réunissant les enfants et les adultes, les hommes et les femmes, les valides et les personnes en situation de handicap dans une convivialité qui ne s’est jamais démentie au fil des ans pour partager les valeurs du sport et de la solidarité sur un site exceptionnel.

En effet, le pаrcоurs est unіquе, entièrement tracé en forêt, аvеc, pоur lеs аdultеs, dеuх dіstаncеs аu chоіх : 6 оu 11 kms avec la mythique côte de la Chaumière.

 

Enfin, il faut saluer l’enthousiasme et la générosité de plus de 50 bénévoles, qui, au sein de l’USMV, se dépensent sans compter pour conserver au cross de la Sablière son âme, grâce à la mobilisation de tous les services de la Ville, et l’appui de l’ensemble de nos partenaires privés du monde économique, dont la plupart nous soutiennent depuis de nombreuses années.

 

Depuis 1972, l’ONF a aménagé, avec le concours financier de la Commune de Viroflay, un parc forestier de 2 hectares situé entre l’allée Noire et la route du Pavé de Meudon, plus connu sous le surnom de la « piste ».

 

C’est sur cet espace que sera donné, le 4 février 2018, le départ de la 37ème édition.

 

Le mouvement sportif est un acteur à part entière du développement durable.

C’est la raison pour laquelle, avec le soutien des entreprises partenaires spécialisées et des services municipaux, le tri sélectif sera au cœur de l’organisation.

Les bouchons en plastique seront collectés au profit des « bouchons de l’espoir » et des « dunes de l’espoir » pour permettre l’achat de fauteuils adaptés destinés à la pratique des sportifs en situation de handicap. Comme chaque année, l’accueil des jeolettes sera facilité.

L’USMV est déjà impliquée dans le respect de l’environnement et dans une gestion rigoureuse des sites forestiers en participant deux fois par an à un ramassage des déchets qui peuvent rester en forêt.

 

Un challenge maman-enfant est créé pour promouvoir la pratique féminine et développer le sport en famille.

 

Au niveau du confort, l’organisation a délégué le chronométrage à une entreprise spécialisée. Des toilettes  seront installées provisoirement sur le site de départ/arrivée. Pour répondre à une exigence préfectorale, la sécurité sera renforcée et la sécurité médicale sera assurée par la Croix Rouge française.